Devis travaux
Fenêtre / Porte-fenêtre


faites estimer votre projet gratuitement

Nous recevons tous les jours des demandes de devis que nous transmettons aux professionnels sélectionnés dans votre région pour installer vos fenêtres.

La réalisation de ce type de travaux requiert compétence, expérience et savoir-faire et nécessite un vrai professionnel. Afin d’obtenir un devis fenêtres précis, des techniciens sont à votre disposition pour vous apporter conseils concernant votre projet pour le remplacement ou le changement de vos fenêtres et vous proposer des prestations de qualité adaptées à vos besoins.

3 devis comparatifs :

Rappel : Vos coordonnées ne seront pas exploitées à des fins commerciales mais uniquement afin que les artisans sélectionnés puissent vous contacter.


Fait partie du projet :
 Vos avantages
  • Prêt à 0%
  • Déduction d'impôt
  • Réduction de la TVA
  • Performances énergétiques
  • Plus value
  • Réduction d'énergie
  • Grenelle environnement

10 questions à se poser avant de changer ses fenêtres

Isolation thermique et acoustique, sécurité, style, budget… Ce qu’il faut savoir avant d’investir dans de nouvelles fenêtres.

1. Pourquoi changer ses menuiseries ?

Le remplacement des fenêtres améliore l’isolation thermique de la maison, les ouvertures représentant de 10 à 15 % des déperditions de chaleur. Il y a donc des économies de chauffage à la clé et un confort accru grâce à la suppression du phénomène de paroi froide sur les vitres. En outre, la maison sera beaucoup mieux protégée des bruits extérieurs.

2. Faut-il remplacer toutes les fenêtres en même temps ?

Ce n’est pas obligatoire, car avant tout c’est une question de moyens. Si vous n’avez pas le budget nécessaire pour changer toutes vos fenêtres d’un coup, privilégiez d’abord les pièces à vivre ou les plus chauffées.

3. Quel matériau privilégier ?

Qu’ils soient en bois, aluminium ou PVC  les fenêtres présentent tous des avantages

  • Performantes thermiquement, les fenêtres en bois demandent un entretien régulier.
  • Les profilés en aluminium sont eux, inaltérables et proposés dans une gamme de coloris très étendue.
  • Économique et isolant, le PVC est le matériau le plus plébiscité en rénovation, mais le choix des couleurs est plus restreint.
  • Enfin, haut de gamme, les fenêtres mixtes composée d’une menuiserie en bois ou en PVC avec capotage en aluminium offrent une très bonne isolation thermique.

4. Quels types d’ouverture puis-je choisir et comment respecter le style de mes anciennes fenêtres ?

En rénovation, les menuiseries se déclinent dans tous les types d’ouverture.

  • Le modèle battant ou « à la française » est l’ouverture classique.
  • Idéal pour ventiler les chambres ou la cuisine en toute sécurité, le système oscillobattant permet en outre d’entrebâiller le haut des fenêtres.
  • Enfin, les coulissants présentent l’avantage de s’ouvrir sans empiéter sur l’espace intérieur.

Par ailleurs, avec le sur-mesure, on s’autorise quelques options décoratives. Pour donner du charme à vos nouvelles fenêtres, vous pouvez ainsi choisir des crémones apparentes en laiton, en cuivre ou blanches.

Pour animer les carreaux, on optera pour des petits bois intégrés. Ils se déclinent en blanc, laiton ou décor bois, et peuvent même être gravés dans le verre.

Enfin, vous pouvez jouer sur les matériaux (par exemple: profilés PVC aspect bois) pour une harmonisation réussie avec votre façade.

5. Quel va être mon gain sur le plan thermique ?

Équipées de vitrage à isolation thermique renforcée, les fenêtres protègent du froid l’hiver et de la chaleur l’été. C’est le coefficient Uw exprimé en W/m².K qui renseigne sur la performance thermique d’une fenêtre. Plus ce coefficient est bas, meilleure est l’isolation. Les menuiseries les plus performantes affichent des coefficients thermiques inférieurs à 1,4 W/m².K, soit un gain énergétique de 80 % par rapport à un simple vitrage. Et des économies de chauffage de 10 à 30 % selon les cas.

6. Faut-il changer les volets en même temps que les fenêtres ?

Non, il est tout à fait possible de le faire ultérieurement, y compris lorsqu’on souhaite changer ses volets battants pour des volets roulants motorisés.

7. Quelles sont les exigences en matière de réglementation et puis-je bénéficier d’aides ?

La réglementation requiert des niveaux de performance thermique pour les fenêtres lors de leur remplacement (double vitrage à isolation renforcée depuis 2007, triple vitrage à partir de 2013 etc.).

Une exigence qui suppose des travaux plus onéreux, mais ouvre également droit à un crédit d’impôt de 20 % à 35 % selon les cas. En outre, le changement des fenêtres peut faire l’objet d’aides publiques ou de prêts délivrés sous certaines conditions,selon leurs performances thermiques ou acoustiques. Vous pouvez également bénéficier d’ une subvention pour l’amélioration du confort dans l’habitat privé (Anah), ou d’une prime à l’amélioration de l’habitat (PAH) de la DDE, d’un prêt Rénovation EDF, d’un prêt à taux zéro, etc. Il est cependant impératif de faire ces démarches avant le début des travaux. Enfin, lorsque la pose est effectuée par un professionnel, vous bénéficiez d’une TVA à taux réduit (5.5 %).

8. Changer de fenêtres suppose-t-il de gros travaux ?

La plupart du temps, les travaux sont limités. La pose consiste à placer un encadrement neuf sur l’ancien. Cette solution permet un remplacement des fenêtres rapide et sans dégradation des murs  : entre deux heures et une demi-journée par fenêtre suivant la taille et le matériau.

En revanche, si le dormant existant est en mauvais état, il doit impérativement être remplacé. Cette solution de dépose totale suppose un temps d’intervention plus long et exige généralement de reprendre le mur en périphérie afin de reconstituer les appuis pour installer la nouvelle fenêtre.

9. Combien coûte l'installation de nouvelles fenêtres ?

Le prix d’une fenêtre diffère selon son matériau, la qualité de son vitrage et, bien évidemment, ses dimensions. Inévitable en rénovation, le sur-mesure est forcément plus cher que le standard. Les tarifs hors pose débutent à environ 150 € pour le PVC, 200 €pour le bois et 300 € pour l’aluminium. Il faut par ailleurs compter de 150 à 300 € pour la pose de la fenêtre. Ainsi, pour 6 fenêtres de qualité à ouvrant caché en aluminium et leur installation, le coût total avoisine généralement 5 000 €.

10. Quelles garanties doit offrir le poseur de fenêtre ?

L’installateur doit être couvert par une garantie responsabilité civile décennale. Vous êtes d’ailleurs en droit d’exiger son attestation d’assurance au moment de la commande. Les travaux liés au changement des fenêtres bénéficient par ailleurs de garanties légales (dues par l’installateur) à savoir la garantie de parfait achèvement (un an), la garantie de bon fonctionnement (deux ans) et la garantie décennale (dix ans).

Double et triple vitrage

Depuis le début des années 2000, et suite à l’apparition de la norme RT2000, les doubles vitrages pour vos portes et fenêtres faiblement émissifs se sont généralisés en France.

Le principe consiste à retenir les pertes de calories du logement sous forme d’émissions infra-rouges, tout en gardant un vitrage qui capte un maximum de lumière solaire « visible ».

En étant aussi transparent que possible à la lumière et aussi opaque aux infra-rouges, ce type de vitrage répond au même principe que les gaz à effet de serre.

Le rendement thermique est incroyablement amélioré. Alors qu’un double vitrage 4/12/4 a une conductivité thermique de 2,9 W/m².K, le même en version faiblement emissive voit cette conductivité baisser à 1,4 W/m²K !

Le double- vitrage faiblement emissif est donc presque trois fois plus isolant.

Le résultat se traduit par une baisse significative de vos besoins en chauffage d’une part et une amélioration importante de votre confort liée à la température de surface du carreau nettement plus chaude en hiver..

Il est la solution idéale pour cumuler les avantages. L'isolation thermique, phonique, la sécurité et la facilité d'usage.
 

Isolation thermique

Votre logement, appartement ou maison sera plus saine, plus économique et plus accueillante si elle dispose d'une bonne isolation. Les économies d'énergie réalisées permettent de consacrer l'argent à d'autres activités. Enfin un logement moins humide est synonyme de meilleure santé.

fenêtre devis

Isolation phonique 

Vous diminuerez de manière importante les sources de bruits extérieurs. Si vous habitez en ville vous êtes isolés du bruit des voitures ou des sirènes de police et de pompier. Et si vous êtes à la campagne vous n'entendrez plus le coq qui chante à cinq heures du matin, l'âne ou encore les vaches dans le champ voisin. Vous serez au calme dans un silence apaisant.

Sécurité

Bénéficiez d'une protection visuelle et contre les effractions grâce au double vitrage. Certaines vitres offrent même une protection très efficace contre les cambrioleurs.

Facilité d'usage

Il permet de profiter chaque jour d'un bien être exceptionnel.

Mais quel matériau choisir pour son vitrage ? Le bois, le PVC ou l'aluminium ? Chacun de ces matériaux offre des avantages communs et différents.

Fenêtre PVC

Le principal avantage du PVC est l'entretien ou plus exactement l'absence d'entretien. Maintenant recyclable, il participe donc à la protection de l'environnement. Le PVC ne se déforme pas dans le temps et les profilés utilisés par les fabricants sont renforcés et auto-extinguible, c'est-à-dire avec une tenue au feu importante.       

Fnêtre Bois

Pour ceux qui préfèrent les essences, il est la bonne solution. Ce matériau est naturel, renouvelable et les traitements actuels permettent de respecter l'environnement grâce aux laques et aux lasures fongicide, hydrofuge et insecticide.

Ouverture Aluminium

Considéré comme froid ce matériau existe maintenant en plusieurs couleurs. L' alu est aussi recyclable à 100% et ne se déforme pas dans le temps. Enfin la résistance de l'aluminium n'est plus à prouver.

Que vous choisissiez le PVC, le bois ou l'aluminium, cette installation changera votre vie par son efficacité, ses économies d'énergie, donc d'argent. Le reste n'est qu'une question de goût et de couleur.

A QUEL TYPE DE FENÊTRE LE CHANGEMENT EST-IL NECESSAIRE ?

Afin d’en assurer l’efficacité, le changement sans remplacement du cadre de la fenêtre doit répondrent à certaines conditions.

Pour commencer, il faut vous assurer que le vitrage de votre fenêtre existant ne soit pas déjà faiblement émissif.
Dans le doute, vous pouvez réaliser le test de la bougie
En quoi consiste ce test ?
Il vous suffit de prendre un briquet et de l’allumer devant la vitre.

Vous verrez alors 4 reflets de la flamme du briquet (un reflet par face de vitrage).

Dans le cas d’un double vitrage ordinaire, les 4 reflets de flamme auront exactement la même teinte.
S’il s’agit par contre d’un double vitrage faiblement émissif, le second reflet (en partant de l’intéreur) aura une teinte rose / violette alors que les 3 autres auront la couleur jaune habituelle.

Ensuite, il faut que votre fenêtre ait des doubles vitrages d’une épaisseur correcte afin que les nouveaux vitrages soient suffisamment isolants, ceci dans le but de répondre aux critères d’éligibilité au crédit d’impôt. Les double- vitrages 4/12/4 sont en effet concernés par le crédit d’impôt mais doubles vitrages 4/6/4, dont les cadres datent des années 80 devront eux,être remplacés.
par ailleurs, il faut que le cadre soit suffisament isolant, ce qui n’est pas le cas des cadres aluminium qui ont trop de déperditions pour que remplacement du vitrage ait un effet significatif sur la performance de l’ensemble.

Enfin,il faut que les parcloses soient facilement démontables, ce qui n’est pas toujours le cas avec les menuiseries en bois.

Eco-prêt ou Eco Ptz, le prêt à taux zéro pour vos fenêtres sur mesure

Le principe de l’éco-PTZ :

L’éco PTZ est une mesure de lutte contre les dépenses d’énergie excessives liées aux maisons anciennes, fort consommatrices d’énergie car peu ou pas isolées (logements achevés avant le 1er janvier 1990, utilisés ou destinés à être utilisés en tant que résidence principale). L’enjeu est de réduire, d’une part, la facture énergétique de la maison et d’autre part, les émissions de gaz à effet de serre (GES) associées. L’éco PTZ est un prêt bancaire sans intérêt (taux zéro) incitant les particuliers à faire réaliser des travaux d’amélioration de la performance énergétique globale de leur logement, notamment par l’isolation thermique. Ce prêt s’applique pour des maisons utilisées ou destinées à être utilisées en tant que résidence principale. Sa durée de remboursement est limitée à 10 ans maximum.

Compatible avec le prêt à taux zéro, cet éco-prêt est aussi cumulable (sous conditions de ressources) avec le crédit d’impôt pour le développement durable lié aux investissements pour les économies d’énergie pour 2 années, soit pour les investissements réalisés en 2009 et 2010.

Les conditions d’accès à l’éco-PTZ :

D’un montant maximum de 30000 euros, l’éco-PTZ n’est soumis à aucune condition de ressources ou de revenus pour l’emprunteur. Pour y avoir droit, le propriétaire doit entreprendre des travaux d’isolation thermique ou de remplacement de ses équipements dans sa résidence principale ou dans des logements qu’il met en location ou qu’il s’engage à donner en location. Les bâtiments concernés sont ceux qui ont été achevés avant le 1er janvier 1990.

Quels travaux éligibles à l’éco-PTZ ? :

1. soit ceux qui permettent d’atteindre une performance globale minimale du logement (nécessite au préalable une étude thermique du logement) ;
2. soit ceux qui correspondent à une combinaison d’au moins deux des catégories suivantes :

  • isolation thermique performante des toits,
  • isolation thermique performante des murs donnant sur l’extérieur,
  • isolation thermique performante des parois vitrées et portes donnant sur l’extérieur, installation, régulation ou remplacement d’un système de chauffage associé, le cas échéant, à un système de ventilation économique et performant ou à un système performant de production d’eau chaude sanitaire (ECS).
  • installation d’équipements de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable, installation d’équipements de production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable;

3. soit ceux de réhabilitation d’un système d’assainissement non collectif par un dispositif ne consommant pas d’énergie.

En fonction des caractéristiques du logement, un décret définira des « bouquets de travaux » cohérents permettant d’améliorer « de manière importante » sa performance énergétique : des plus ambitieux, envisageant une rénovation complète du logement (isolation, équipements de chauffage, ECS…) et des bouquets intermédiaires avec des associations d’actions assurant une réduction significative des consommations. Seuls les plus ambitieux devraient permettre d’atteindre le plafond de 30 000 euros.
Cumul entre l’éco-prêt à taux zéro et le crédit d’impôt « développement durable »

Prévu pour une période de deux ans, le cumul joue entre :

  • l’éco-PTZ , qui encourage les ménages à réaliser des travaux importants de réhabilitation thermique de leur logement, grâce à l’isolation par exemple,

et

  • le crédit d’impôt sur le revenu « développement durable » qui permet aux ménages de bénéficier d’une aide fiscale à raison des dépenses d’équipements qu’ils engagent pour améliorer les performances énergétiques ou environnementales de leur logement, par exemple : l’isolation de la toiture, l’acquisition d’une chaudière efficace ou d’équipement de récupération des eaux pluviales…

Ce cumul est limité à deux ans et est réservé aux ménages dont les ressources n’excèdent pas 45 000 € au titre de l’avant dernière année précédant celle de l’offre de prêt. (Loi de finances rectificative pour 2009 publiée au JO le 5 févr.-09)

L’obtention de l’éco-PTZ mode d’emploi

L’emprunteur doit s’adresser à sa banque et lui fournir un descriptif et un devis détaillés des travaux envisagés. Il a ensuite deux ans à compter de la date d’octroi du prêt pour transmettre à son organisme bancaire tous les éléments justifiant que les travaux ont été effectivement réalisés dans sa maison conformément au descriptif et au devis détaillés. L’éco-PTZ ne peut être consenti qu’une seule fois par logement principal et dans la limite de 3 logements par foyer fiscal lorsqu’il s’agit de logements mis en location.

 


Les autres devis travaux pouvant vous intéresser

Vous êtes sur la page pour recevoir 3 devis travaux d'artisans Fenêtres : Pose / Fourniture


Réseau d'artisans qualifiés
dans toute la France
Service rapide et gratuit
& sans engagement
Vous êtes un professionnel ?
Rejoignez nous